TÉLÉCHARGER FILM RAZORBACK

TÉLÉCHARGER FILM RAZORBACK

TÉLÉCHARGER FILM RAZORBACK

Avis de The Lizard King Razorback II: The New Batch Avis sur Boar Critique publiée par The Lizard King le 2 septembre 32 ans après les événements survenus à Gamulla et ses alentours, une petite famille va rendre visite à l'un de ses proches qui vit quelque part dans l'outback australien. C'est alors qu'un nouveau razorback sème la terreur sur le territoire. Une attente très longue donc, avant de revoir pointer le groin de ce sanglier gigantesque et sanguinaire après le très chouette film de , Razorback II: The New Batch est

Nom: film razorback
Format:Fichier D’archive (Film)
Version:Dernière
Licence:Libre (*Pour usage personnel)
Système d’exploitation: Android. Windows XP/7/10. iOS. MacOS.
Taille:60.31 MB

Je m'explique rapidement parce que mon repas va refroidir. En fait, la seule chose correcte de ce truc, c'est la créature elle-même.

Menu de navigation

Soit en majorité un sanglier en animatronique, qui nous rappelle furieusement ce que celle de Bob Mc Carron aurait dû être dans le film de Mulcahy c'est à dire plus mobile et par la même, celle-ci restera le seul point fort de ce non-film extrêmement ennuyeux de bout en bout. On se fout que les personnages meurent, puisqu'ils n'existent même pas en tant que tel.

Aucun background auquel se raccrocher, ni même une lueur de vie dans les yeux des comédiens - amateurs j'imagine, excepté John Jaratt qui pourtant est aussi mauvais que les autres - pour nous les faire aimer.

Dans le désordre, on a: une femme visiblement retapée qui nous frappe la rétine à chaque apparition et ce, au détriment de son interprétation hahahahhahaha , un ersatz de notre Dwayne Johnson d'amour, un fac-similé de Bill Moseley ça doit sûrement être une version animatronique, au vu de sa transparence , et plein de seconds rôles random avec quand même 2 gars qui ont tâté du Mad Max, en leurs temps.

Oh, j'allais oublier la fin hyper-convenue ça me rappelle le coup de Judge Dredd ou encore Jaws: The Revenge et la dernière image qui semble appeler une suite Mes amis je vous le dit en vérité, ça craint!

Fortement frustré par un tel ratage, je m'en vais de ce pas revoir le classique de Russell Mulcahy et son ambiance glauque au contraire de ce Boar, qui nous offre une photographie mi-sitcom, mi- Asylum et mi-molette! En un mot comme en cent, it's fucking Boar-ing! Non seulement on ressent parfaitement la chaleur torride du désert et tout ce qu'elle entraîne comme inconfort moiteur, odeur mais en plus, une partie du film se déroule dans la boue avec les cochons déguisés en sangliers.

On sent une distance entre ce qui se passe à l'écran et nous. Le scénario est également loin d'être commun car il n'est absolument pas linéaire l'héroïne envoyée brouter les pissenlits par la racine au bout d'un quart d'heure est un bon exemple.

Il semble également intemporel et, bien sûr, il est toujours aussi fascinant. Là où le film n'a également pas pris de ride, c'est dans le domaine de ses effets spéciaux et plus particulièrement lors des scènes où l'immense sanglier fait son show. Aujourd'hui, on en a vu d'autres avec tous nos beaux effets numériques.

Razorback FRENCH DVDRip XviD AC3-NoTag

On le voit ni pas assez, ni trop peu. De simples petits plans suffisent à le rendre parfaitement vivant, crédible et terrifiant.

André Quintaine.