TÉLÉCHARGER EMC UROLOGIE GRATUIT GRATUITEMENT

TÉLÉCHARGER EMC UROLOGIE GRATUIT GRATUITEMENT

TÉLÉCHARGER EMC UROLOGIE GRATUIT GRATUITEMENT

Prise en charge de la varicocèle B. Cuzin Service d'urologie et de la transplantation, Groupe hospitalier Édouard-Herriot, 5, place d'Arsonval, Lyon cedex, France Résumé La varicocèle est une dilatation des veines pampiniformes du cordon spermatique. Elle est fréquente dans la population générale et fréquemment retrouvée lors de l'examen clinique masculin systématique. Elle est considérée comme la principale cause corrigeable de l'infertilité masculine.

Nom: emc urologie gratuit gratuitement
Format:Fichier D’archive
Version:Nouvelle
Licence:Usage Personnel Seulement
Système d’exploitation: Android. iOS. MacOS. Windows XP/7/10.
Taille:31.81 MB

Guittard Chirurgie endoscopique des calculs de l'uretère R.

Boissier, E. Lechevallier, A.

Faure Conditionnement des transplants rénaux sur machine de perfusion T. Prudhomme, G.

Branchereau Mise en place des endoprothèses urétrales et prostatiques X. Gamé, J.

Beauval Cytoprostactectomie totale avec urétrectomie A. Masson-Lecomte, P.

Meria, F. Desgrandchamps R.

De Petriconi, A. Goujon Tumeurs du pénis : techniques et indications P. Elle peut être également une découverte fortuite lors des échographies du scrotum.

Toutefois, la prise en charge de la varicocèle n'est pas standardisée. Cela a conduit à des décennies de débats concernant son rôle dans l'infertilité et par conséquent celui de son traitement sur l'amélioration de la fertilité.

En effet, l'ensemble des études concernant le sujet a un niveau de preuve jugé insuffisant par certaines sociétés scientifiques pour établir des recommandations fortes. Le traitement chirurgical ou l'embolisation percutanée sont les deux options possibles du traitement de la varicocèle, à condition, dans les deux cas, de disposer d'un opérateur expérimenté.

Là encore, les recommandations des sociétés scientifiques ne permettent pas de trancher, devant le nombre insuffisant d'études comparatives entre les deux techniques. On conseille, cependant, d'avoir recours à la méthode la moins invasive, l'embolisation percutanée, chaque fois que cela est possible.