TÉLÉCHARGER ALBUM AKHENATON SOL INVICTUS GRATUIT

TÉLÉCHARGER ALBUM AKHENATON SOL INVICTUS GRATUIT

TÉLÉCHARGER ALBUM AKHENATON SOL INVICTUS GRATUIT

Musique Au bout du fil, après appels et une relationniste française qui nous redirige dans le néant téléphonique, ça répond. Et moi, je suis aussitôt transporté en , en train d'écouter L'École du micro d'argent dans mon vieux lecteur CD, essayant de retenir les mots de Petit frère. Akhénaton, de son vrai nom Philippe Fragione, est un vétéran du rap français.

Nom: album akhenaton sol invictus gratuit
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Libre (*Pour usage personnel)
Système d’exploitation: iOS. Android. Windows XP/7/10. MacOS.
Taille:48.22 Megabytes

Pour la musique, j'étais déterminé comme jamais. Je vivais hip-hop , je bouffais hip-hop, je dormais hip-hop. La Face B, Akhenaton, éd. Don Quichotte, Et honnêtement, c'est vrai que les grosses maisons de disques ont du mal à l'imaginer autrement. Après, je sais ce qu'ils vont faire. Ils vont attendre que quelqu'un trouve un système qui fonctionne, et ils iront là où ça marche.

Mais, écoutez, c'est l'histoire de la vie, il ne faut surtout pas être aigri. On sent qu'il ne veut pas faire la morale, mais le rappeur cumule 27 ans de métier, alors il a un certain recul. Ce que je dis, c'est que cette révolution technologique n'a pas créé plus d'artistes.

Ç'a permis à plus de gens d'exposer leur musique, mais le taux de bons artistes, il n'a pas évolué.

Album photos

Ça me rappelle plus le raï que le rap. Mais j'aime pas trop utiliser ce son-là, j'aime pas quand les artistes l'utilisent parce qu'ils sont persuadés qu'ils vont vendre plus comme ça. Akhenaton, fidèle à l'événement, et IAM se produisent dimanche soir à la Poterne en clôture du festival de Moustic. Akhenaton s'extrait quelques minutes du studio où il travaille avec ses acolytes d'IAM. Mercredi en Suisse, demain soir à Bayonne, sur la scène de Black and Basque. Akhenaton : C'est d'abord une question d'amitié.

Une amitié ancienne entre IAM et Moustic 1. Et puis le cadre est très beau, c'est un vrai plaisir pour les artistes. En plus, on vient trop peu dans la région. Pourtant, on est séduit, on y est bien à chaque fois.

Akhenaton solo

Disons que c'est un combo entre amitié et plaisir de se trouver au Pays basque. Le concept de rapprocher cultures afro-américaine et basque vous parle-t-il?

Ca me parle beaucoup. Il y partage des standards de la soul, du jazz, du blues, de l'afro-beat… Il transpose cet esprit dans un festival. Il met en présence des cultures fortes. Je suis convaincu que l'on a plus de chance de comprendre les autres quand on est issu de cultures puissantes, ancrées, que lorsqu'on évolue dans un désert culturel. Rien d'incongru pour vous dans le concept Black and Basque?

En tout cas, j'aime les choses inattendues. Pas les choses déjà sur le papier, sans surprise. Ce sont des choses qui paraissent improbables et puis des gens se mobilisent et le font.

Et ça tourne, ça semble évident.

Derniers Articles

En tant que rappeur, vous êtes nourri de culture afro-américaine… J'ai grandi avec cette culture-là. Je dirais que j'ai été plus formé par cette culture américaine ou afro-américaine, que par la culture française.

J'étais tout gosse quand j'ai basculé dans le rap. Cette musique venait de là-bas, c'est devenu une passion, très vite une obsession. Je me souviens que les esprits étroits se moquaient de moi.

Interlude : c'te freestyle !

Ils m'appelaient l'Américain. Aujourd'hui, tout le monde écoute cette musique. C'est, en France, celle qui est la plus populaire. Validez-vous la formule? Je crois qu'elle et moi partageons cet avis sur l'idée de globalisation. On peut garder ses racines et aimer d'autres cultures, voire, dans mon cas, grandir dans une autre culture.

Dire que demain, il n'y aura plus de problème si nous sommes tous pareils : je n'y crois pas. Même si nous étions identiques physiquement, trait pour trait, faites confiance aux hommes pour trouver le moyen de se diviser. Je préfère les différences. Ce ne sont pas elles qui divisent.

Quand je vais dans un restaurant sénégalais, je voyage.

Cela m'enrichit. Je suis dans un état d'esprit d'ouverture. Quelle relation entretenez-vous avec vos racines italiennes 2? J'y ai toujours été sensible. Ce sont mes grands-parents qui ont migré, mais ma génération parle italien. Je parle italien. C'est quelque chose de très ancré dans ma famille. Mon père nous amenait à Naples, quand nous étions petits.

On est très attaché à notre culture et à notre histoire. Doit-on en déduire que la défense de la langue, au Pays basque ou ailleurs, vous importe?

Mon texte, le savon

C'est important. Je ne comprends pas cette peur historique de l'État français devant les langues régionales. Je ne comprends pas cette volonté de gommer les différences culturelles, qui passent en tout premier lieu par la langue.